CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Ampoules d’oxygène pour oxygénothérapie sous-cutanée

Cazalaà Jean-Bernard

date de publication : 1780

  mise en ligne : dimanche 4 novembre 2012


Historique :

L’oxygénation sous-cutanée a été réalisée pour la première fois par Spallanzani à Florence en 1780. Son expérimentation animale démontra l’innocuité de la méthode.

En 1902, Chabas à Madrid exposa avec précision la méthode.

En 1910, Ramond vante les bienfaits de cette thérapeutique, suivi par Hutinel de Paris, Weill de Lyon et Bayeux de Paris. Cette thérapeutique est entravée par la difficulté de doser l’injection d’oxygène et par le prix élevé des appareils conçus dans ce but.

Description

Le procédé simplifié de Ch. Dupuis permet d’injecter avec précision l’oxygène. Après l’avoir fait breveté, Dupuis le fit diffuser par les laboratoires Bruneau & Cie. Nous avons eu la chance d’en avoir un exemplaire que nous vous présentons.

Ampoule d’oxygène pour injection sous-cutanée
Laboratoires Bruneau & Cie
Ampoule d’oxygène pour injection sous-cutanée (détails)
Procédé Ch Dupuis
Laboratoires Bruneau & Cie
Technique d’injection
Technique d’injection sous cutanée d’oxygène par le procédé Ch Dupuis
L’oxygène est chassé vers le patient par l’écoulement d’eau bouillie contenue dans un réservoir situé au-dessus de l’ampoule. La hauteur entre le réservoir supérieur et l’ampoule donne la vitesse d’injection.
Indications thérapeutiques

Les bienfaits de la méthode sont très détaillés dans la notice ainsi que les indications thérapeutiques qui vont de l’asphyxie à l’infection.

Notice du procédé de Ch. Dupuis

Ce procédé à usage unique concurrençait l’injecteur du Dr Bayeux ou l’Hypodermox et d’autres qui injectaient directement l’oxygène sous pression.