CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Camus (appareil de)

  mise en ligne : mercredi 12 mars 2008


Appareil pour les anesthésies en position assise

Créé pour les anesthésies de courte durée, qui étaient au début le seul champ d’action du chlorure d’éthyle, il peut s’appliquer sur le sujet assis ou couché est d’un emploi courant en laryngologie : l’anesthésie est obtenue par la dose massive et unique d’une ampoule brisée dans la chambre d’évaporation. Cet appareil exige uniquement des ampoules calibrées, employées froides (conservées dans la glace) et proportionnées à l’âge du sujet

Ampoule de 1cm3. jusqu’à huit ans
Ampoule de 2cm3.de huit à quinze ans
Ampoule de 3cm3.à partir de quinze ans.

La chambre d’évaporation est réchaufée à la main au moment de l’anesthésie. la durée de l’anesthésie est de deux à trois minutes.

Appareil de Camus
les embouts latéraux sont faits pour recevoir des ampoules de chlorure d’éthyle

Cet appareil a été légèrement modifié par le docteur Le Mée ; son appareil comporte une chambre d’évaporation à double paroi, pouvant recevoir non pas deux mais quatre ampoules de kélène, et munie d’un tube par lequel on peut faire pénétrer de l’oxygène.
L’inconvénient de ces appareils est d’avoir une action brutale et de ne permettre l’emploi que de doses massives, non réglables par un goutte à goutte, condition indispensable pour pratiquer une anesthésie prolongée.

Ils ne sont utilisables que pour des anesthésies de courte durée.


Extrait de Robert Monod 1931 L'anesthésie en pratique chirurgicale page 50-51 - image Catalogue Brodard 1958