CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Chagnoleau (Appareil de)

date de publication : 1885

  mise en ligne : mercredi 12 mars 2008


C’est un jeune bordelais qui a fabriqué cet appareil. Un ampoule en verre contenant le chloroforme, une extrémité effilée, ouverte en bas et obturée temporairement par un clapet en métal. Le tout sur un cornet de Reynaud.

On peut ouvrir le système et laisser tomber le chloroforme goutte à goutte sur les compresses du cornet en ouvrant le clapet soit à la main par un mécanisme simple (dessin) contre l’ampoule, soit avec le pied, par l’intermédiaire d’une pédale et d’un montage plus compliqué.
Ce dernier montage était fait pour que se soit le chirurgien lui-même qui à loisir avec son pied pouvait contrôler la profondeur de l’anesthésie. L’autre "avantage" était qu’ainsi libéré de l’administration du chloroforme, l’anesthésiste pouvait se concentrer sur la respiration et la surveillance.

Ce procédé avait été validé par les chirurgiens les plus en vue à l’époque à Bordeaux.