CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

Du roseau de Vésale aux ventilateurs de 1970

C.H.A.R.

date de publication : 2001

  mise en ligne : samedi 19 avril 2008


43e Congrès National d’Anesthésie et de Réanimation
Paris 20 - 23 septembre 2001
Société Française d’Anesthésie et de Réanimation

Quelques points importants sur l’histoire de la ventilation artificielle

- Dans l’Antiquité Egyptienne, Grecque et Romaine, seuls de rares récits de tentatives de ranimation de personnes présumées mortes nous sont parvenus.

- 1543, André Vésale dans son " Humani Corpores Sanita " décrit la ventilation artificielle en pression positive à thorax ouvert sur un animal à l’aide d’un roseau introduit dans la trachée. Tombée dans l’oubli, cette méthode ne sera réinventée que 350 ans pus tard lors de la naissance de la chirurgie thoracique. (une photo)

- Paracelse introduisait un soufflet dans la bouche pour ressusciter les asphyxiés.

- 1667, Robert Hook démontre l’hématose et la respiration tissulaire.

- 1744, publication dans " Medical Essays " ventilation avec succès par bouche à bouche chez un patient asphyxié par gaz carbonique.

- 1755, invention du double soufflet de Hunter qu’il améliorera en 1776 en ajoutant une valve d’échappement. (1 photo)

- A partir de 1767, l’insufflation pulmonaire fait partie des moyens thérapeutiques de la ranimation des sujets en mort apparente. La création de sociétés philanthropiques (Amsterdam : 1767, Venise et Milan : 1768, Paris : 1772, Londres1774) diffuse la technique (très discutée) par bouche à bouche, canule de PIA …

- En 1780, Chaussier invente son tube laryngé pour la réanimation des nouveaux nés en état de mort apparente (2photos)

- En 1786 Nooth invente un appareil avec un cylindre de cuivre et en 1789 Gorcy invente la pompe apodopnique (qui rétablit la respiration), suivie en 1790 par celle de Heus Courtois.

- A partir de 1827, à la suite des travaux de Leroy d’Etiolle, l’insufflation va subir une terrible éclipse. Celui-ci met en évidence le danger de l’hyperpression pulmonaire. Il indique des précautions à prendre, crée un soufflet à volume réglable et veut interdire l’insufflation par des profanes. Mai interprétés, ces expériences ont jetées le discrédit sur l’insufflation pendant 50 ans ; (2 photos)

- A partir de 1845, Depaul commence à réhabiliter la ventilation chez le nouveau né. Plusieurs appareils apparurent à partir de 1875 : aérophore pulmonaire du Dr Gayral, l’insufflateur du Dr Pros, le tube laryngé de M. Ribemont ( 3 photos)

- L’ancêtre du poumon d’acier est le Spirophore du Dr Woillez mais il resta au stade de prototype de laboratoire. (1 photo)

- En 1869, Trendelenbourg invente le ballonnet gonflable sur le tube trachéal.(1 photo)

- Dès 1887, l’appareil de Fell–O’Dwyer est le premier à être utilisé en pratique chirurgicale (1 photo)

- Le premier appareil d’intubation et d’insufflation à l’usage quotidien est dû à Doyen (1898) pour la chirurgie pulmonaire.(1 diapo)

- Mais c’est à Matas que l’on doit le premier ventilateur modern (1 photo)

- La chirurgie thoracique posait le problème du pneumothorax et avant d’arriver à la ventilation en pression positive de nombreuses machines furent construites, allant de la pression négatives au niveau du thorax à la pression positive.

- Les ventilateurs modernes en réanimation commence par l’Engström 150 créé à la suite de l’épidémie de poliomyélite de 1954 en Suède.

- En 1970, l’électronique entre dans le fontionnement des ventilateurs avec le Servo 900
Quelques points importants sur l’histoire de l’intubation.

- 1754 Benjamin Pugh réanima les nouveaux nés avec un tuyau de25 cm et d’un diamètre de la taille d’un plume de cygne. Il l’introduisait avec les doigts dans le larynx.

- 1788 Charles Kite invente un tube pour passer dans la glotte,

- 1792 James Curry les instruments nécessaires au sauvetage des noyés où il apparaît un tube laryngé avec un système de blocage.

- 1806 : François Chaussier qui réanimait les nouveaux nés avec un masque et de l’oxygène propose son tube trachéal qui sera par la suite modifié par Depaul en 1845 et par Ribemont en 1878.

- 1848 Bouchut et Snow utilise l’intubation dans le croup et plus tard pour les anesthésie animales.

- 1871 Trendelenburg invente la canule de trachéotomie avec ballonnet gonflable.

- 1878 Mac Ewen de Glasgow se sert de tube trachéal en cas d’œdème de la glotte.

- 1885 O’Dwyer de New-York suit les traces de Bouchut et snow pour les diphtéries et améliore sa canule pour le ventilateur de Fell.

- 1889, Head utilise des tubes trachéaux avec ballonnet gonflable pour ses expérimentations chez le chien.

- 1895, Tuffier invente un tube à ballonnet gonflable pour la ventilation en pression positive.

- 1895 : Kirstein invente l’autoscope pour examiner le larynx et la trachée.

- 1896 Killian invente une série d’instrument pour la bronchoscopie

- 1909 Hill invente le premier laryngoscope à lame fendue

- 1913 Chevalier Jackson décrit la technique actuelle d’intubation.

- 1913 Janeway invente les lames courbes.

- 1920 Magill et Rowbotham invente l’intubation nasale pour les traumatismes maxillofaciaux.

- 1928 Flagg détermine la taille des tubes trachéaux

- 1931 Gale et Waters font la première intervention sur un seul poumon.

- 1943 Macintosh crée le laryngoscope actuel

- 1950 Bjork et Carlens invente la sonde trachéale à poumon séparé.