CLub de l'Histoire de l'Anesthésie et de la Réanimation

  • Livres ou articles numérisés

  • Méthode pour rappeler les noyés à la vie, recueillie des meilleurs auteurs.
  • Détails des succés de l’établissement que la ville de Paris a fait en faveur des personnes noyées & qui a été adopté dans diverses provinces de France
  • Détails de l’accident funeste arrivé dans une fosse d’aisance de la ville de Narbonne
  • Considérations sur la douleur
  • A history of the discovery of the application of nitrous oxide gas, ether and other vapors to the surgical operations.
  • Méthode d’éthérisation par le chloroforme et l’éther sulfurique. expliquant les différentes causes des insuccés et des accidents nerveux qui se manifestent quelquefois pendant l’éthérisation. Moyens à employer pour prévenir ces accidents.
  • Notice sur l’éther et sur le chloroforme et leur emploi dans les opérations de la chirurgie dentaire.
  • De l’insensibilité produite par le chloroforme et par l’éther et des opérations sans douleurs
  • Traité théorique et pratique de la méthode anesthésique. E-F Bouisson
  • Des Avantages de l’emploi des agents anesthésiques dans la pratique chirurgicale
  • De l’emploi du chloroforme et de ses différentes applications
  • Etude de l’anesthésie locale dans l’art dentaire
  • L’anesthésie provoquée appliquée aux opérations chirurgicales et aux accouchements
  • Anesthésimètre Appareil propre à prévenir tout accident pendant l’éthérisation soit par l’éther, soit par le chloroforme
  • Traité d’anesthésie chirurgicale
  • 0 | 15 | 30



    La cocaïne en chirugie

    Reclus Paul

    date de publication : 1895

    Présentation rédigée par Cazalaà Jean-Bernard   mise en ligne : dimanche 14 juin 2009


    Manuel pratique de l’utilisation de la cocaïne en chirurgie

    Cet ouvrage fait partie de la collection "Encyclopédies scientifiques
    des aides-mémoires" de G. Masson (Paris).

    Paul Reclus a été le grand développeur de l’anesthésie locale et dans cet ouvrage, il défend ses convictions. Conscient qu’après une mode passagère, l’anesthésie locale à la cocaïne fait peur, il devient le professeur pour en limter les dangers et donner les bonnes pratiques.
    Ainsi après la physiologie et la pharmacologie, il s’attache à analyser les dangers en faisant une véritable enquête sur les soi-disants décès dus à la cocaïne. Pour lui les vrais décès sont dus à des surdosages ou à une mauvaise administration. Les avantages sont multiples.

    Vrai enseignant, il décrit avec précision les techniques générales et particulières qu’il emploie. Il donne quelques dogmes : concentration de la solution jamais supérieure à 1%, doses maximale 20 cg, patient couché pendant au moins 3h ...quelques pratiques sont curieuses : patient non à jeun disposant pendant l’intervention de café et d’un verre de liqueur ...

    Ce livre bien qu’il ne comporte pas de référence bibliographique est le premier livre de référence français sur l’anesthésie locale.

    Jean-Bernard Cazalaà

    La cocaine en chirurgie